• Prête-moi tes yeux !

    Prête-moi tes yeux !

    - « Toni ! Toni ! Où es-tu ? »

    - « Sur le balcon, maman ! »

    - « Que fais-tu là ? Il ne fait pas chaud, rentre ! »

    - « Viens voir ! »

      « Tu les vois, là-bas ? »

     

    Mon petit garçon tend le doigt vers l’horizon et me regarde avec un sourire jusqu’aux oreilles.

     

    - « L’attroupement, là, au loin ? Tout en noir, ou presque ? » 

      « Sûrement des témoins de Jéhovah...on est dimanche matin ! » 

    - « Mhein non ! Ils sont verts ! On dirait de grosses poires bien juteuses,

          ils sont rigolos ! »

     

    Je plisse les yeux, je tends le cou...

     

    - « Prête-moi tes yeux ! J’ai pas mes lunettes ! »

    - « Faits attention, mets les bien sur ton nez, hein ? En attendant, file-moi

         les tiens ! »

    - « Super ! Qu’ils sont mignons et quelles couleurs ! »

    - « Rends-moi mes yeux ! Les tiens, c’est la galère ! »

      « On dirait une TV des années 60. Les miens, au moins, sont tout

         nouveaux ! »

      « C’est des Maghiens, tu sais ?! T’en avais jamais vu ? »

    - « Non ! Comment veux-tu ? Je n’ai plus des yeux d’enfants, moi ! »

      « Ils ont déjà trop vécu. Alors, tout se décline en gris. »

    - « Et si on leur demandait de t’opérer, de te mettre de nouveaux

         yeux ? »

    - « Crois-tu qu’ils pourraient ? Regarde avec tes yeux...ils sont tout nus

         mais ils portent des jumelles ! »

    - « C’est normal, comme les enfants, ils ont l’habitude des couleurs et

         ils ont du mal à distinguer toutes les nuances du noir au blanc ! »

    - « Guide-moi vers eux, mon chéri ! »

      « Je rêve, depuis si longtemps, de voir la vie au travers d’un arc-en-ciel ! »

  • Le Maghien.

    Le Maghien.

     

     

    Vert, j’espère !

    Bleu, je veux !

    Qui ne connaît

    Ce verbiage.

     

    Et pourtant, ce Maghien,

    Vert sur fond bleu,

    Semble nous dire

    Toute sa volonté d’espoir.

     

    Comme une goutte d’eau

    Sur de larges pieds,

    Il cherche une âme grise

    A colorer.

     

    Ainsi il se dégonfle

    Par son antenne.

    Jolie pluie fine

    Et message de sérénité.

     

     

    A Didier Maghe, artiste complet,

    Rencontre privilégiée.