• Anthony.

    Forcément, c'est mon fils, alors, je commence par lui mais ce n'est pas plus facile de rester objective...

    Il est de 1998 et à l'heure où je vous parle, il va avoir 16 ans. Ce qui est très particulier, c'est qu'il a eu beaucoup de difficultés pour apprendre à lire et à écrire. Les nouvelles méthodes, dites photographiques, ne lui ont pas convenues. Nous avons ressorti la bonne vieille méthode de l'alphabet et des sons, ...des syllabes, ...des mots.

    Actuellement, sa vitesse de lecture est de 50 pages de l'heure...s'il aime! Il y a les traditionnels de son âge : Harry Potter, Games of thrones, Hunger games, Percy Jackson, ... Mais aussi Jean Teulé avec son « Magasin des suicides. » ou Nicolas Evans avec « Frontières invisibles. ». Il a entamé « La ronde des innocents », de Valentin Musso et « Ouragan. », de Laurent Gaudé.

    Pour ses Pâques, il m'a demandé : une bibliothèque! Anthony Volant est sur Facebook.

     

    photos anthony pour blog.JPG

    Un monde de dragons.

     

    J'ai 17 ans, je suis fort porté sur les choses fantastiques telles que les loup garous, les dragons, les vampires,...Je suis sportif et je mesure 1m80. J'habite en Californie avec mon père et ma mère. Mon père travaille dans les affaires et voyage beaucoup. Ils ont une grande villa dans un quartier riche de Los Angeles.

    Un jour, mon père rentra et dit que nous irions au Brésil car j'adore le foot et c'était la coupe du monde. Nous ferions une escale à Cuba.

    A Cuba, mon père demanda à 4 pilotes pour nous emmener au Brésil, à Sao Paulo mais quand ils comprirent qu'ils devaient passer au dessus du Triangle des Bermudes, ils refusèrent tous. Finalement, un homme nommé Stuart accepta et expliqua que les autres refusaient car il y avait de vieilles légendes sur le Triangle des Bermudes. Malgré tous les avertissements et les dangers, mon père voulut quand-même partir sans demander aucune explications.

    En arrivant près des Bermudes, Stuart avait des gouttes de sueurs froides. Pourquoi cette terreur? Tout à coup, quelque chose percuta notre avion et nous nous écrasâmes en mer. Je fus le seul à sortir de la carcasse.

    Après avoir nagé à toute allure, j'aperçus une île en plein milieu du Triangle de Bermudes. Marchant sur le rivage, je vis un dragon et m'enfuis en courant. Hors d'haleine, je me mis à rire : un film, c'est sûr, j'avais vu une caméra.

    Au loin, j'aperçus deux cabanes et m'y précipitai en courant. Ces petites cabanes étaient vides? Il n'y avait, dedans, qu'un trou pour aller sous terre. J'y descendis et tombai nez à nez avec une jeune fille qui pointai une lance sur moi. Elle baissa sa lance et se présenta : elle s'appelait Yasmine.

     

    A 16 ans, apparemment, elle commandait. Sa sœur Victoria, 13 ans, lui ressemblait un peu. Il y avait aussi Hugo et Charlie, des jumeaux, roux, assez petits. Ce fut à ce moment que je reconnus Paolo, il était à mon école et avait disparu deux semaines auparavant. Il eut un grand sourire, lui aussi m'avait reconnu.

  • Ils sont ados et ils osent.

    Le talent des adolescents est souvent méconnus. Et pour cause! En recherche d'identité, la moindre remarque de leurs professeurs, parents et camarades sur leurs points en français les ferment comme des huîtres. Pourtant, tel un bouton de fleur, la moindre note de fraîcheur les poussent à s'épanouir. Il suffit juste de leur dire combien il est enrichissant de coucher ses pensées sur papier et qu'ils peuvent compter sur nous pour corriger grammaire, orthographe et syntaxe. Avant chaque écrit, je ferai un portrait d'eux qui s'attachera à leur passion : la lecture et l'écriture. Mon but n'est aucunement de vous les décrire physiquement mais ...peut-être bien : « spirituellement ».