Entrailles : Extrait d' Humeurs, fluides et tempérements (Les travers de l'âme)

Entrailles

 

De la noirceur de mes entrailles

dépend le confort de ma vie.

Et du tabou de ce carmin

naîtra la peur viscérale.

 

Plus que la douleur,

c’est la nausée qui s’installe.

Et les piliers de mon corps

en fléchissent.

 

Coup de lame

ou trait de dard,

le nœud du problème

palpite sous la tension.

 

Au creux d’un sofa,

je m’étale ;

petit intermède douillet

dans cette tension sans fin.

Les commentaires sont fermés.